Enseigner avec le numérique en période de confinement – Un premier bilan

telework-5059653_1280

Telework – Borja Blanco Cinza – Pixabay license

Le confinement lié à l’épidémie de Covid-19 a entrainé une numérisation rapide des formations dans l’enseignement supérieur et une adaptation du travail de l’ensemble des acteurs universitaires. Le déconfinement du 11 mai n’a pas entrainé un retour sur site en présentiel, et nous vivons en ce début du mois de juillet sur la dynamique initiée au mois de mars. Plus de trois mois plus tard, quel bilan tirer de cette période ? Ces quelques lignes se basent sur mes observations professionnelles à l’université Jean Moulin Lyon 3 et des discussions nouées avec les enseignants et collègues de services.

Lire la suite

Vers une basse technologie numérique universitaire ?

Parmi les signaux faibles nous indiquant quelles orientations seront prises par le numérique figure la question du low-tech, ou « basse technologie » en français.

Les basses technologies sont un ensemble de services et savoir-faire se basant sur l’utilité, la durabilité et l’accessibilité. Dans le monde de la high-tech et de l’obsolescence programmée, la low-tech s’impose comme un contrepoint qui n’est pas pour autant un retour en arrière : elles se veut innovante par sobriété énergétique respectueuse de l’environnement, son accessibilité (technologique) pour être visible du plus grand nombre, et sa manière de publier les contenus (discerner l’utile de l’inutile, se défaire de l’infobésité).

Lire la suite

Intégrer les compétences numériques aux transformations liées à l’Approche programme/Approche par compétences

competence

Compétence Source : Pixabay. Licence CC 0.

 

Les établissements français d’enseignement supérieur, en particulier les universités, passent progressivement leurs référentiels de formation et leurs formation à l’approche programme (APP) où à l’approche par compétences (APC). Ces approches visent à transformer des référentiels des formations disciplinaires fléchées « connaissances »  à des formations orientées compétences.

L’APP/APC s’avère être un des axes majeurs de la stratégie du Ministère de l’enseignement supérieur pour les prochaines années. Elle se place dans la continuité de l’application du processus de Bologne, visant à améliorer l’employabilité de l’étudiant, en améliorant la lisibilité des référentiels de formation [1]. Bref, on rend l’étudiant « employable » à la sortie de son cursus en évaluant et validant des compétences à mobiliser, et plus seulement sur des savoirs disciplinaires. Les compétences numériques doivent aussi en faire partie.

Lire la suite

Le « Plan étudiants » dans le flou

Le « Plan étudiants »  presenté par le premier ministre Édouard Philippe, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer, et la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal ne touche pas seulement les étudiants : il implique, une adaptation du rôle des enseignants du supérieur aux nouveaux dispositifs mis en place. Toutefois, les annonces comme l’avant projet de loi laissent énormément de zones floues quant aux moyens à mettre en oeuvre.

Lire la suite