Une Rapide présentation de ma thèse

Pour les besoins d’un article, j’ai du résumer ma thèse en quelques lignes. l’exercice est plus difficile qu’on ne le suppose. Trop en dire, ou ne pas insister sur les bons arguments, c’est passer à coté d’un salutaire exercice de synthèse. En relisant ce résumé, j’ai l’impression d’avoir tout de même bien cerner les enjeux de l’édition critique sur laquelle je travaille.

L’Edition critique de la correspondance de Jacob Spon 1647-1685, sous la direction de M. Yves Krumenacker, professeur d’Histoire moderne à l’université Jean Moulin Lyon 3.

Cette thèse vise à donner une édition critique de la correspondance du médecin protestant lyonnais Jacob Spon. Forte de plus de 400 lettres, ce corpus épistolaire donne un aperçu de l’étendue des relations que pouvait avoir un savant « provincial » au sein de la République des Lettres au XVIIe siècle. Si Jacob Spon est présenté comme un érudit de second ordre, il profita de la position géographique privilégiée de Lyon pour s’imposer comme un intermédiaire d’importance entre l’Europe du Nord protestante et l’Italie catholique. Spon sut cultiver une grande diversité de contacts : médecins, prélats, magistrats, dilettantes, tout en conservant sa spécificité de savant protestant alors que la pression des autorités s’accentuait sur la communauté réformée. Nous insistons sur l’approche novatrice de l’Antiquité par Jacob Spon, puisqu’il définit une nouvelle méthode qu’il nomma « archéographie » pour décrire et étudier sur place les vestiges d’un passé gréco-romain si présent dans la culture classique du Grand Siècle. Il fit sortir l’archéologie des cabinets pour en faire une science de terrain. L’étude méthodique des realia antiques, comme les médailles et les inscriptions lui permirent de trouver des arguments critiques originaux propres à défendre et justifier sa liberté de conscience, et contrer avec succès toutes les tentatives de conversion au catholicisme. Nous souhaitons surtout éprouver, à l’aide de la correspondance conservée du savant, cette relation particulière entre une foi protestante sincère jugée par ses détracteurs comme historiquement « nouvelle » et un antiquarisme érigé en science critique. Elle ne trouve pas, à notre connaissance, d’équivalence dans les cénacles de savants français de la fin du XVIIe siècle.

Je dois toutefois préciser plusieurs points :

1/ Qui dit édition critique dit appareil critique. J’ai opté pour un double travail critique, une annotation de la forme du texte (ratures, oublis ou répétitions de mots, etc.), et une annotation sur les informations contenues dans le texte (noms de personnalités, références bibliographiques, artistiques, culturelles, inscriptions épigraphiques, monnaies).

2/ La correspondance conservée, du reste pas totalement inventoriée, ne préjuge pas de liens plus étendus que les 428 lettres annotées de cette édition critique. Des lettres sont conservées dans des fonds auxquels nous n’avons pas eu accès pour plusieurs raisons : lettres perdues, catalogues peu fiables, refus d’accueillir des doctorants…

3/ Lorsque j’évoque l’archéographie, je parle de l’archéologie. Voici la définition qu’en donne Spon :

L’Archéographie est le fait de montrer ou de connaître les vestiges antiques par lesquels les Anciens se sont appliqués à diffuser la Religion, l’Histoire, la Politique et les autres arts ou sciences de leur temps, et à les transmettre à la postérité. Or étant donné la diversité des supports sur lesquels ces traces se trouvent gravées, l’Archéographie semble devoir se subdiviser en autant de sciences.

L’étude systématique et totale du passé antique à l’aide des vestiges matériels mis à jours fait de Spon le premier théoricien de l’archéologie puisqu’aucune définition analogue n’avait été entreprise auparavant.

Nous développerons plus tard quelques aspects liés à l’exploitation des sources manuscrites.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s