Intégrer les compétences numériques aux transformations liées à l’Approche programme/Approche par compétences

competence

Compétence Source : Pixabay. Licence CC 0.

 

Les établissements français d’enseignement supérieur, en particulier les universités, passent progressivement leurs référentiels de formation et leurs formation à l’approche programme (APP) où à l’approche par compétences (APC). Ces approches visent à transformer des référentiels des formations disciplinaires fléchées « connaissances »  à des formations orientées compétences.

L’APP/APC s’avère être un des axes majeurs de la stratégie du Ministère de l’enseignement supérieur pour les prochaines années. Elle se place dans la continuité de l’application du processus de Bologne, visant à améliorer l’employabilité de l’étudiant, en améliorant la lisibilité des référentiels de formation [1]. Bref, on rend l’étudiant « employable » à la sortie de son cursus en évaluant et validant des compétences à mobiliser, et plus seulement sur des savoirs disciplinaires. Les compétences numériques doivent aussi en faire partie.

Lire la suite

Publicités

Le « Plan étudiants » dans le flou

Le « Plan étudiants »  presenté par le premier ministre Édouard Philippe, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer, et la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal ne touche pas seulement les étudiants : il implique, une adaptation du rôle des enseignants du supérieur aux nouveaux dispositifs mis en place. Toutefois, les annonces comme l’avant projet de loi laissent énormément de zones floues quant aux moyens à mettre en oeuvre.

Lire la suite

Les MOOCs ont-ils vraiment fait « pschitt » ?

Photo de Montgolfière

Cliché : Amber Avalona, Pixabay, Licence CC0 1.0.

Il a fallu un article publié dans le quotidien Le Monde sur les MOOCs pour que le petit monde pédago-numérique s’anime sur les réseaux sociaux sur leur l’échec relatif. Il y a trois ans, j’avais été invité par l’université de Neuchâtel pour parler des MOOCs avec quelques personnalités suisses. J’y avais défendu les arguments que je tenais sur ce carnet quelques mois auparavant. Sur le fond, mon scepticisme vis-à-vis des MOOCs a été confirmé pour le cadre hexagonal. C’était appliquer des recettes anglo-saxonnes dans un pays qui dispose d’une culture académique et d’un rapport aux savoirs particulier. Le temps étant passé, les MOOCs ayant été expérimentés, on peut établir un bilan et se demander quel est l’avenir des cours libres ouverts et massifs en ligne dans le cadre universitaire hexagonal.

Lire la suite

Retour sur les JIPES 2017

Logo JIPES

Les 26 et 27 septembre 2017, la DGESIP du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche organisait à l’université Paris 5 sur le campus de Jussieu les Journées nationales de l’Innovation pédagogique dans l’Enseignement supérieur (JIPES)

Les JIPES portaient sur la personnalisation des parcours et des pratiques. J’y ai assisté. Ce billet a pour objet d’apporter une synthèse agrémentée de quelques réflexions personnelles. Elles n’engagent pas mon établissement. 

Lire la suite

Un learning lab pour l’université Lyon 3

L’université Jean Moulin Lyon 3 vient de se doter d’un nouvel outil propice aux nouvelles formes d’enseignement par le numérique. Le learning lab propose non seulement une palette d’outils numériques destinés à tous les usages pédagogiques, du modèle transmissif au modèle constructiviste ; mais il propose aussi une nouvelle définition de l’enseignement dans l’espace par un nouveau mobilier incitant à repenser l’espace de formation.

Lire la suite

Massification des formations et valeurs du E-Learning : 10e édition des Journées du E-Learning

bandeau-web

La massification des formations à distance pourrait laisser entendre qu’elles ne sont plus qu’un produit de consommation destiné à un public qui n’est aujourd’hui plus seulement composé d’étudiants. Pourtant, les MOOC, les SPOC, et consorts, sont en vérité une autre façon de faire du E-Learning. Une façon demandant un énorme investissement de tous les acteurs concernés : enseignants, ingénieurs pédagogiques, apprenants. Le E-Learning ne fait que s’adapter d’un coté à une industrialisation des procédés de transmission de connaissances, et de l’autre à une demande croissante d’acquisition quasi encyclopédique de savoirs et de compétences de la part de publics hétérogènes (salariés, étudiants, retraités…)

Les défis posés au E-Learning sont énormes. Il faut prendre en compte dans la scénarisation des dispositifs de formation les mutations d’une société de plus en plus connectée où les savoirs sont désormais numérisés donc accessibles au plus grand nombre. Pour les apprenants, il faut éviter l’écueil d’un trop grand didactisme des formations pour rendre les apprenants autonomes, favoriser le travail collaboratif en renforçant les interactions entre apprenants et enseignants.  C’est un véritable « digital labor » qui est demandé ici, qui n’est pas forcément une forme d’exploitation, mais plutôt d’émancipation par l’acquisition et la validation de compétences.

Ces dispositifs ne se mettent en place qu’au prix d’un travail d’accompagnement et de scénarisation des enseignants, où l’ingénieur pédagogique devient le pivot du dialogue entre les acteurs concernés, mais aussi la cheville ouvrière de ces formations :  soupeser les besoins, organiser et mettre en ligne les ressources, créer des outils d’évaluation des connaissances.

Face à ces constantes, existe-t-il des valeurs partagées sur le E-Learning à prendre en compte lors de la scénarisation ? Cette question sera le thème central de la prochaine édition des Journées du E-Learning qui aura lieu à Lyon les 18 et 19 juin 2015 à l’université Lyon 3. 

Ces valeurs peuvent être envisagées sous l’angle de la liberté et de l’égalité : liberté pour l’apprenant d’acquérir des compétences et des connaissances de manière autonome ; égalité pour chacun d’accéder aux savoirs par le biais de dispositifs de formation en ligne.

Les Journées du E-Learning traiteront de ces thèmes. Programme et inscription sont disponibles en ligne sur le site du colloque http://jel.univ-lyon3.fr .

 


 

J’assurerai comme chaque année l’animation numérique de cette manifestation.